FAIRE Release Party : Le Tamale

Par , le 16 février 2017.

Dans la catégorie groupe qui bouge je demande FAIRE.

 

 

 

Le  concert s’ouvre avec  nos copains de La Mouche, un programme très tentant pour un jeudi parisien. Rencontre du trio à l’Alimentation Générale à l’occaz de leur Release Party. Le Tamale est sorti chez le label indépendant Microqlima. //////

 

 

 

 

 

Découvert à l’Espace B  (& détesté) il y a  6 mois, je trouvais le set tristement à la mode et fade. Chaque note résonnait pour moi invariablement et volontairement à côté de la plaque.  Malgré l’énergie. Complètement hermétique au départ à ce son trop urbain, la curiosité me pousse à m’en faire une nouvelle idée.

Je sais, j’ai tendance à détester ce que j’aimerai au futur. Je l’ai appris en grandissant, au fil de mes multiples coups de cœur. L’indifférence est la pire des réactions. J’aime la provocation.

FAIRE ne déroge pas à la règle.

 

 

 

 

 

 

Trois voix, beaucoup de synthé – et des percus exotiques parfois – se mêlent  à la guitare au son modifié.

Hors esthétique frenchy-barré, la boite à rythme et les sons électroniques font bouger, renverser, slamer.

 

Un mélange quasi naturel, comme une seconde nature devenue première.

 

Leur philo ? De l’énergie brute ….. A la conquête de la Gaule, la trick ou pas, toutes les routes sont exploitables.

Comme un mouvement de mode qui se la joue contre culture.  Dans son snobisme et son naturel le trio est tout à son aise dans des souliers punk. Gentiment crade et violemment fun. Un côté jeune gens modernes?

Les textes français sont crus.

La salle est blindée.

 

 

 

 

Je suis convertie.

 

 

 

 

Impossible de jouer un morceau en entier, la faute à un public archi motivé et prêt à en découdre..Ça râle un peu mais le groupe ne peut qu’accepter la fatalité: un bordel honnête et sympa comme on les aime. Il pleut des confettis quasi sans interruption.

 

 

 

 

 

 

 

Malgré une interview à l’arrach’ dans la chiottes de l’Alimentation G, je réussi à tirer deux trois infos sur le groupe et leur nouveau clip mind-fuck : SISI.

« On a pas fait l’Ena », me prévient le groupe. Ça tombe bien moi non plus.

 

SISI commence à partir d’une histoire de passeport et  de frontière mexicaine pour Clara de Cannery Terror (ou Agar Agar) qui se retrouve dans leur clip, ambiance carwash futuriste et déguisement. Je demande le plus innocemment possible de quel cerveau sexuellement tordu et affreusement conventionnel vient le passage….  Pierre confesse. Il semble porter le poids d’une frustration d’enfance et de fantasme refoulé. On n’en saura pas plus

 

 

.

 

 

 

« –  Hamon ou Melechon ?

–  Holograme ou Pornograme ? Pour nous c’est FAIRE 2017 ». Assurément.

 

 

Pari réussi puisqu’on retrouve le trio au Trabendo le 4 mars pour le Paris Psych Fest.

Affaire à suivre…

Mauvais Bisou.

FAIRE Release Party : Le Tamale Par , le 16 février 2017, dans Distraction de l'esprit, Sonotone.
Tag:
En voir plus du même auteur : Adèle Colonna Cesari
PREVIOUS POST

NEXT POST

---




NEWS: V2 DU SITE DANS UN MOIS (mi-JANVIER)
BIENTOT UN AN SUR MAUVAIS