Seulement sur ton tel
pour l'instant


On te pousse à toujours nous avoir près de toi.

Message: L'année derniere on a davantage mis l'ordi en avant, cette machine deplaissante remplie de boutons. Prends ton portable, on veut sortir, avec toi, avec nous, du coup on a décidé que pour une certaine periode nous experimenterons la mise en ligne uniquement sur smart mobile.
Avec toujours autant d'articles, poémes, idées, cette fois directement visibles de votre main, café, parc, metro préferé ou du fin fond de votre couette.
rdv aux buttes, rdv au canal, rdv sous ta couette.



AJOUTE TON EMAIL

À deux doigts du spam!



Tu veux nous parler ?

mauvaiscontact@gmail.com
ou messenger

Chorus Festival, on y était.

La Seine Musicale invite Chorus Festival pour nous offrir un bon cocktail d’artistes de FUEGO.

Faut pas s’mentir : c’est chouette aussi les festivals en milieu d’année !

 

On y découvre une programmation hétéroclite qui pioche dans des univers tous aussi charmants les uns que les autres et dont voici mes chouchous :

 

Arrive d’abord Catherine Ringer, qui du haut de ses 60 ans, est parvenue à nous faire voyager dans le temps. Elle interprète toutes les chansons nostalgiques de sa tendre vie avec Fred Chichin, son acolyte des Rita Mitsouko. Cette bonne femme est d’une grâce infinie. Sous ses airs de mama stylée, elle est toujours aussi cool et sexy. La voir donne chaud au cœur et ses fans du premier rang pourront te le confirmer. Il faut se l’avouer, elle est sur scène comme à la maison.

 

Catherine Ringer @ Chorus Festival

© Basma Otmani Taswir

 

 

 

On enchaîne avec Amadou et Mariam. Ma que calor, le soleil d’Afrique rayonne au dessus d’eux, le public shake son booty sans limite le groove, en dernière analyse, prend le dessus sur le sens lourd des paroles de leurs chansons.

 

Amadou ert Mariam @ Chorus Festival

© Basma Otmani Taswir

 

« La guerre partout, c’est chaud partout » …

 

Puis c’est au tour de Kokoko ! Cette odyssée sans pareille nous a cloué le bec avec ses rythmes endiablés. Quelle facétie pour réussir à nous offrir un son aussi pur et rythmé avec des boites de sardines, des bouteilles en plastique et des pots de lait concentrés. Car oui, leurs instruments sont conçus avec des objets recyclés. Subtile, malin et canon.

 

Kokoko! @ Chorus Festival

© Marie Rouge

 

Chorus ouvre le bal du dimanche avec Romeo Elvis x Le Motel. Damn, bonne came ce type.  Inutile de vous décrire la joie de toutes les donzelles (souvent mineures) qui se bousculaient pour le prendre en photo. Ce gros fumeur de pétards gère la scène on va pas vous mentir. Il sort ses gros tubes, invite ses copains sur scène et ça fait du bien. Bruxelles est bien arrivé et nous les accueillons à bras ouverts.

 

 

Romeo Elvis @ Chorus Festival

© Basma Otmani Taswir

 

 

Nous tenons, pour terminer cet article en beauté, à mentionner un spécial Big Up à Marie Rouge, et un autre à Boby Allin, qui ont pris ces sublimes photos avec Basma Otmani Taswir.

On t’en offre quelques unes pour que tu aies l’impression d’y avoir été, cadeau de la maison mauvais :

 

Eddy De Pretto

 

Eddy De Pretto @ Chorus Festival

© Marie Rouge

Eddy De Pretto @ Chorus Festival

 

 

Kokoko!

 

Kokoko! @ Chorus Festival

© Marie Rouge

Kokoko! @ Chorus Festival

 

 

Romeo Elvis x Le Motel

 

Romeo Elvis @ Chorus Festival

© Basma Otmani Taswir

Romeo Elvis @ Chorus Festival

© Marie Rouge

 

Coely

Amadou et Mariam @ Chorus Festival

© Basma Otmani Taswir

Action Bronson

@ Chorus Festival

© Boby Allin

. . . . .
Musique

Chorus Festival, on y était.

Par basma otmani

Déc 2017


Dans le même style
Vu sur