Seulement sur ton tel
pour l'instant


On te pousse à toujours nous avoir près de toi.

Message: L'année derniere on a davantage mis l'ordi en avant, cette machine deplaissante remplie de boutons. Prends ton portable, on veut sortir, avec toi, avec nous, du coup on a décidé que pour une certaine periode nous experimenterons la mise en ligne uniquement sur smart mobile.
Avec toujours autant d'articles, poémes, idées, cette fois directement visibles de votre main, café, parc, metro préferé ou du fin fond de votre couette.
rdv aux buttes, rdv au canal, rdv sous ta couette.



AJOUTE TON EMAIL

À deux doigts du spam!



Tu veux nous parler ?

mauvaiscontact@gmail.com
ou messenger

Casse Gueule, interview vidéo : pas le temps de laver son linge tranquille

 

Attention, sujet minimaliste dans 3…2…1!

 

1 boîte à rythme + 1 chanteur fou + du synthétiseur à l’infini = Casse Gueule. Mêlant sujets sociaux, identitaires ou purement punk, Casse Gueule surprend. Avec un flow plus rapide que Jay-Z, les frères spirituels d’Eddy Malou essuient plus de critiques que Booba à la seconde. Le moins qu’on puisse dire, c’est que les trois individus n’ont pas leurs langues dans leurs poches et qu’ils ne sont pas en reste d’énergie sur scène. Alors on a tenté de vous retranscrire l’intranscriptible. Demandeur d’un système plus juste tout en contestant la dictature du bonheur, le groupe brouille ses propos. Rien n’est suffisant. D’ailleurs, ils sont pas d’accord et c’est beau. Ma réclamation : que le second degré change de nom, rien que pour eux.

 

« que la lumière soit, que le niveau s’élève »

 

 

 

Casse Gueule, c’est trois types : Pierre, Matthieu et John. Ça commence à peu près pareil que la blague des trois nains qui vont à la mine pour les initiés. « Dictature et Mendicité« , c’est le nom de leur dernier album sorti en septembre 2017. Avec une discographie aux titres d’album les plus intrigants possibles, citons en guise d’exemple « L’important c’est d’aimer », « Vas-y » ou encore « Tôt ou tard », ces garçons interrogent. Par ailleurs, leur chaine youtube remplie de courts bizarres sans queue ni tête, a failli nous sécher. Mais on a retroussé nos manches. On leur a donné rendez-vous à la laverie la plus clean d’Ivry, puis entre deux cycles automatiques, on a posé des questions. Sans dec’.

 

 

« Je suis né comme je suis sans avoir le choix, c’est à dire comme ça : né sans avoir le choix, c’est arrivé comme ça »

 

 

 

 

 

 

Retrouvez-les en concert cet hiver, ce mois de décembre, juste à temps pour vous réchauffer les miches à Bordeaux, Toulouse et Saint-Ouen.

 

 

 

 

 

Photo (c) Basma Otmani.

. . . . . .
Musique

Casse Gueule, interview vidéo : pas le temps de laver son linge tranquille

Par Adèle Colonna Cesari

Nov 2018


Dans le même style
Vu sur