Seulement sur ton tel
pour l'instant


On te pousse à toujours nous avoir près de toi.

Message: L'année derniere on a davantage mis l'ordi en avant, cette machine deplaissante remplie de boutons. Prends ton portable, on veut sortir, avec toi, avec nous, du coup on a décidé que pour une certaine periode nous experimenterons la mise en ligne uniquement sur smart mobile.
Avec toujours autant d'articles, poémes, idées, cette fois directement visibles de votre main, café, parc, metro préferé ou du fin fond de votre couette.
rdv aux buttes, rdv au canal, rdv sous ta couette.



AJOUTE TON EMAIL

À deux doigts du spam!



Tu veux nous parler ?

mauvaiscontact@gmail.com
ou messenger

Cosmologie de Cosmo Sheldrake

Arrêtez tout deux secondes et trouvez le temps d’admirer notre chouchou Cosmo Sheldrake, un artiste londonien à la beauté d’un dieu grec. Magie noire ou blanche, il excelle en son art grâce à une jongle entre improvisations, compositions et reprises (le plus souvent de Mimi & Richard Farina ), en rappelant le talent incommensurable de Bobby Mcferrin.

 

Son instrument à lui, c’est la vie planétaire. Ce superman des raisonnances enregistre les moindres sons à capturer et en fait des mosaïques claironnantes. Petits pas d’insectes, bêlement, ondes du lever de soleil, respirations humaines… Cosmo Sheldrake ne laisse rien filer.

 

Fils d’astrologue et de professeur de chant, Cosmo joue du piano dès ses 4 ans et devient vite un maître en la matière mélodieuse : pédale loop, banjo, piano, basse, batterie, didgeridoo, flûte, cor, et d’autres encore. Il s’inspire de bases diverses et variées comme la country, la folk, les musiques traditionnelles de Mongolie, de Nouvelle Orléans… En contrepartie, il donne également quelques workshops, il chante avec son frère Merlin avec qui il jouait dans le groupe Gentle Mystic  (c’est d’ailleurs comme ça qu’on l’a découvert), il est intervenu dans un Tedx, et il compose sa musique « The Fly » inspiré par un poème de William Blake. Non mais sérieux, quand est-ce qu’on lui passe la bague au doigt? Si t’es pas convaincu, pas de soucis, je suis là.

 

Ses délicieux concerts comprennent une bonne popote des plus savoureux ingrédients. Si Cosmo devait ressembler à un gâteau, il serait vachement bon. À la fois fat et rassasiant, comme tout doux mets culinaire très fin ou au moins très bio, le plat du jour ferait :

 

 


1 cuillère à soupe d’improvisations aussi oniriques qu’humoristiques 
20 ml  de tubes de son album
3 tablettes d’histoires anecdotiques
1 pincée de sex-appeal éblouissant

 

ET HOP, le tour est joué! Le délicieux Cosmo Sheldrake pailleté, prêt à être dégusté!

Une recette de grand-mère? Des ingrédients communs à beaucoup de concerts? …  Mpff ouais, mais lui c’est différent, ok?!

Laisse-moi te dire que quand j’ai appris qu’il passait à Paris, je me suis organisée une pe-ti-te (date) interview au soleil. Y’avait Cosmo et moi, Mauvais et nous deux. Intensément intense. Du moins dans mes rêves.

*PSSSST : Pour avoir ce genre d’opportunité, tu peux encore postuler chez nous : jetejureonmordpas

 

 

 

 

MAUVAIS : Ton premier LP  « The Much Much How How and I » est sorti cette année, le 6 avril, presque 3 ans après ton premier EP « Pelicans We ». Qu’as-tu fais entre les deux? 

Cosmo : J’ai pas mal voyagé et essayé de trouver de l’inspiration, des sources, des sons… Je suis allé en Nouvelle Orléans, au Texas et à Mexico, et j’avais aussi pas mal de projets à côté. Bizarrement, le temps s’est vite rempli.

 

 

M : Si on mets de côté ta carrière de musicien, comment penses-tu que la musique affecte les gens?

Je pense que la musique a un énorme impact sur les gens. Je suis persuadé que tu peux même changer leur état d’esprit à travers la musique… C’est l’une des choses les plus puissantes, et magiques. Ça peut apporter le chaos comme la joie, l’organisation, des pics d’émotions, une révélation spontanée, etc. Ça peut t’offrir vraiment tout dans ta vie, donc oui, j’ai beaucoup de foi en cette énergie.

 

 

Tu préfèrerais jouer du piano pour Chet Baker ou chanter pour Duke Ellington?

Chanter pour Duke Ellington! Je l’adore. Pour moi c’est la fondation de la musique, il a influencé tellement de personnes! Surtout avec sa composition particulière, comment il arrange son groupe… Pour moi c’est un génie du jazz, il orchestre super bien!

J’aime aussi Chet Baker mais pour moi il fait plutôt partie d’un mouvement avec Miles Davis, il était moins original.

 

 

Quel est l’ultime son humain que tu aimerais enregistrer?

Pour être tout à fait honnête je m’intéresse beaucoup aux premiers sons humains, genre la naissance des bébés. D’ailleurs dans Linger Longer, j’ai enregistré ça, ainsi que sa respiration. C’était le son le plus mignon du monde. Les humains font des bruits fascinants!

J’ai d’ailleurs essayé quelque chose avec ma copine. Tu sais, quand tu bois trop de liquide et que tu te balances, ça fait un drôle de son. Je l’ai du coup secouée dans tous les sens pour l’enregistrer.

 

 

Crois-tu en l’astrologie? 

Je pense que oui! Ma mère était astrologue, du coup j’ai eu pas mal de lectures qui ont vraiment changé ma perception sur mon habileté à voir les choses. Je me questionne sur pas mal de choses.

Tu sais, l’impact de la lune a sur la Terre et la gravité font que tous s’attirent les uns aux autres. Donc pour moi l’astrologie c’est mesurer la qualité du temps. Ce serait logique de penser que lorsque tu nais, les choses ont un reflet sur toi. Si nous partons du principe que la lune affecte la terre, il serait aussi logique de penser que le cosmos peut avoir un impact sur toi, en tant que corps vivant.

 

Mauvais ayant plus d’un tour dans son sac, nous lui avons proposé de tirer une carte du Tarot Divinatoire de Jodorowsky. Juste histoire de.

 

 

Le Jugement symbolise le désir irrésistible, l’appel du divin et du spirituel. Annonce. Message. Renouveau. Naissance à une conscience supérieure. Intégrer les archétypes parentaux. Éveil. Révélation. Foi. Ferveur. Adoration. Vertu. Bénédiction des parents. La Grâce. Cycle initiatique accompli. Consécration. Musique.

 

 

 

 

C’est pas trop l’ennui d’être en tournée sans un batteur qui fait toujours des blagues salaces?

J’essaye le plus possible de voyager accompagné. Ces derniers temps j’ai pas mal voyagé avec ma copine. C’est carrément plus fun de voyager avec pleins de gens. Ou seul, tout dépend des circonstances. Ce que j’aime pas c’est voyager en tournée seul, à  devoir trimballer tout mon matos, etc. Partir en tournée c’est super intense, il y a pleins de hauts et de bas, tu peux te sentir isolé parfois.

 

 

As-tu une phobie? 

Mmmh… Je pense que j’ai vu les dents de la mer un peu trop jeune, et j’étais un peu effrayé par les requins. J’adore nager, ce n’était pas le problème, c’est juste que ça me prenait du temps de me lancer pour faire un plongeon. Mais une fois dans la mer, j’étais en pleine extase. Maintenant ça va un peu mieux. J’adore l’eau, nager, être sur un bateau, etc. Mais je ne pense pas avoir de phobie particulière.

 

 

Où est-ce que tu aimerais préparer ton prochain album?

Je ne sais vraiment pas. Pour moi la Nouvelle Orléans c’est super important car j’y ai passé beaucoup de temps à jouer de la musique, surtout du blues et du jazz. Il y a pleins d’endroits dans lesquels je rêve d’aller. Il n’y a pas vraiment un endroit en particulier. J’aimerai voyager un peu plus en Amérique du Sud, en Colombie par exemple. J’adore les traditions musicales là-bas, ça m’inspire beaucoup lorsque je compose.

 

 

Si Cosmo Sheldrake était une planète, comment serait-elle?

Je pense que ce serait un peu chaotique. Toutes les règles changeraient. La gravité s’inverserait ; parfois, par surprise, tout serait super lent… Il y aurait des animaux partout. Ce serait un endroit paisible et très heureux. J’aimerai beaucoup que les humains, les animaux et les plantes puissent communiquer de manière plus claire, pour que tout le monde comprenne.

 

 

 

 

propos recueillis au point F par Paul & Basma.

. . . . . . . .
Sonotone

Cosmologie de Cosmo Sheldrake

Par basma otmani

Mai 2018


Dans le même style
Vu sur