Qui sommes-nous ?
Instagram
Facebook
Mail nous

HU_ENTER SPACE X GROUND 0+1 : QUAND L’ART ET LA FÊTE S’ENTREMÊLENT

Pour l’événement HU_ENTER SPACE X GROUND 0+1, Liam Sy Paquemar, artiste plasticien qui mêle œuvre monumentale et musique, nous invite à une fête in situ.  

Le rendez-vous est fixé : vendredi 13 novembre 2021, à partir de 12h. Toutes les demi-heures, des médiateur·trices viennent chercher le public devant la Mairie des Lilas. À 17h30, deux humains nous y attendent, pour nous mener vers l’inconnu… à dix minutes à pied. Une bière à la main pour l’un et une clope au bec pour l’autre… leur corps et leur démarche en rythme appellent déjà à la fête et au mouvement. 

On y est.

L’achat du ticket d’entrée a aussi été pensé comme un processus singulier grâce à un NFT. Il permet de s’immerger et d’avoir accès aux différentes installations artistiques. C’est un contrat passé entre le public et les œuvres d’arts qu’il contemple, les rendant copropriétaires de celles-ci.

« Nous retrouvons au cœur de ce projet une volonté d’intégration du public, mais aussi de transfiguration de l’esthétique même des outils de production événementiels. »

Et si vous plongiez avec nous dans ce non-lieu, ce non-temps, cette œuvre humaine entre art et fête ? Pourquoi ne pas lire la suite de cet article avec le set du duo C O N T E N T en fond sonore ? Ce couple qui sait, depuis près de dix ans, faire transpirer les corps les plus réticents au lâcher prise. Leur présence à l’événement a su sublimer cette œuvre festive.

17h40, nous entrons sans a priori dans l’immense hangar. 1500m2, des murs en béton nous entourent, le haut plafond laisse rapidement divaguer l’esprit et la conscience… La musique ricoche déjà sur nos poitrines et les néons viennent dilater nos pupilles. Désorientées, on s’immerge sans retenue dans l’expérience qui s’offre à nous. Entre oeuvre d’art et fête la frontière est poreuse : la fête est œuvre d’art ; l’œuvre d’art est la fête.

« L’art, au contraire, doit nous mener au-delà : au-delà du musée, qu’il transcende ; au-delà du club, qu’il sublime, il ne peut être assigné à résidence. Il est une quête, un ailleurs, un non-lieu »

La matière brute de l’œuvre est déjà sa ruine. Pour Liam Sy Paquemar, c’est la rencontre de la forme avec l’esprit, le point de contact du spectateur engagé dans la vie et dans le sens de cette matière symbolique qui fait l’œuvre. Car l’art de Liam est empreint de cette idée que l’espace est fait pour nous correspondre ; mieux, qu’il nous engage à repenser les façons de l’occuper. Fondateur de l’Hu-Enter Space, Liam réfléchit l’œuvre comme un processus collectif et vivant fait de constructions et de reconstructions.

À l’entrée est présentée une fresque gigantesque qui reprend en négatif le tableau de Rubens, La chasse du Tigre, du Lion et du Léopard peint en 1616. Dans cette exposition singulière, la création n’est pas un constat mais une perpétuelle quête de sens et d’idéaux.

Des tours de couleur bleu se dressent dans l’espace. Elles symbolisent l’enfermement des gens dans ces forteresses de béton. Le bleu rappelle aussi les masques chirurgicaux utilisés pendant la pandémie du Covid19. Ces tours, sur lesquelles des personnes dansent, s’asseyent et discutent, sont vouées à la destruction. De leur transformation s’exprimera une nouvelle idée : penser de nouvelles manière de voir, de vivre nos créations et notre existence.

Le sol est recouvert de tapis de yoga où des portes d’entrée de mosquée ont été esquissées. Elles illustrent l’axis mundi, ce point spirituel et symbolique d’élévation et la quête d’union au ciel en contact étroit avec la terre. Un croissant de lune, mémoire de la première installation de Liam dans la cité de Bel Air de Marseille, est suspendu au plafond. L’œuvre nous incite aussi à penser l’Histoire, et particulièrement celle de Marseille, comme celle d’une rencontre entre l’Orient et l’Occident.

« Cette nouvelle tentative souhaite cette fois-ci s’offrir la possibilité de penser l’art comme moyen de soigner l’Histoire »

Dans ce grand tout cosmique, nous avons pu étancher notre soif au bar et goûter les mets délicieux de la cantine des Femmes Battantes . 1h du matin, le corps épuisé, on rentre dans l’espoir de faire perdurer par le sommeil ce moment onirique… 

Pour les absent·es du 13 novembre, ne pleurez pas ce rendez-vous manqué ! De prochains événements sont à venir, dont un courant février 2022 dans un lieu encore plus fou…

Alors allez suivre le travail incroyable de Liam Sy Paquemar sur Insta et Facebook !

Manon Martin et Louise de Percin


Art

HU_ENTER SPACE X GROUND 0+1 : QUAND L’ART ET LA FÊTE S’ENTREMÊLENT

Par Manon Martin

Nov 2021


À voir aussi
Vu sur

NEWSLETTER COOL

NOS EVENTS ET NOS ARTICLES ICI