King Gizzard & the Lizard Wizard – Mystery Lights

Par , le 4 juillet 2017.

Le 22 juin dernier, j’étais excité comme une puce à l’idée de revoir, tout juste 1 ans après leur passage avec Mild High Club à feu La Flèche d’Or. Veille de la sortie de leur 10e LP (et 2e de l’année, 3 autres sont prévus avant décembre… ) Bref, ces gars là, pas mal de monde les connait, et on sait que leur niveau de productivité intense ne déçoit que rarement, voire jamais.

C’est donc heureux que je me suis rendu au Cabaret Sauvage ce jeudi de juin ULTRA CHAUD. J’étais accompagné d’une belle bande de potes, bières dans les tote bags et marijuanga dans les caleçons, tous prêts à prendre une branlée.

Ce qui a été vraiment super cool, c’est que c’est un groupe de chez Daptone Records: The Mystery Lights qui a ouvert avec un set d’une trentaine de minutes survolté, on aurait bien voulu que ça dure un peu plus. On retiendra leur présence sur scène, le fait que les mecs jouent hyper bien de la musique, un son vraiment très 60s, peut-être un poil trop, et ‘’What happens when you turn the Devil down’’, un son venu de l’hyperespace, joué en dernier pour clore en beauté. C’était vraiment frais.

 

 

(c) RAW JOURNEY

 

 

Une grosse demi-heure après ce chouette concert, Gizz arrivent sur scène. Après environ 14 secondes, la salle tremble déjà, les gens sont déjà entrain de slammer, pogoter, il y a de la bière partout, c’est fat. Je n’ai pas pu remettre la main sur la setlist mais j’ai été surpris en bien de les entendre jouer un panel plutôt large de leurs sons. Ils ont ouvert avec Rattlesnake, qui sonne 3000 fois mieux en live qu’en version studio, ça je m’en souviens. Grand moment quand Ambrose Kenny Smith, l’harmoniciste et clavieriste prend la guitare de Stu Mackenzie pour jouer ‘’Billabong Valley’’, mon morceau favori de Microtonal Flying Banana, leur avant dernier album. Pas mal de son du nouvel album Murder of the Universe: l’épique mouvement Alter Me/Altered Beast, The Balrog, Han-Tyumi The Confused Cyborg et Vomit Coffin , un gros medley mélangeant head On/Pill, I’m in your Mind et Am I in Heaven entre autres… La plus douce des surprises a été d’entendre les premières notes de ‘’The River’’, offert par les 7 australiens en dernier morceau.

Pour résumer ma soirée passée en Amazonie (il faisait vraiment très chaud), j’ai vraiment apprécié la bière du bar, le concert des Mystery Lights m’a vraiment fait kiffer et King Gizzard & the Lizard Wizard reste pour moi, l’un des meilleurs groupes, toutes scènes confondues, de ces dernières années, tant en live qu’en studio. Petit hic : on a senti le groupe fatigué après une grosse tournée, rien de grave mais Stu manquait un peu de voix.. soigne toi bien bb ❤

 

(c) google image

 

King Gizzard & the Lizard Wizard – Mystery Lights Par , le 4 juillet 2017, dans Sonotone.
En voir plus du même auteur : Cosco




NEWS: V2 DU SITE DANS UN MOIS (mi-JANVIER)
BIENTOT UN AN SUR MAUVAIS